Quelles seraient les conséquences si la France quitte l’Union Européenne ?

Depuis le Brexit et avec le climat politique actuel, de plus en plus de français pensent à quitter l’Europe. En effet, si la France quitte l’Union, le traumatisme serait sans précédent et la paix Européenne serait ébranlée. Si cela devrait se produire, des conséquences catastrophiques pourraient à être à prévoir pour l’UE, mais également pour la France.

Conséquences du FREXIT pour l’Europe

Avant de parler des conséquences de la sortie de la France dans l’UE, faisons d’abord un petit rappel sur le Brexit. Même si le départ de l’Angleterre est une douche froide pour l’UE, il n’engendrera pas l’effondrement de cette communauté.

Sans les britanniques, l’Europe pourra toujours continuer son ascension et imposer son hégémonie dans le monde. Par contre, si la France venait à quitter cette communauté, les choses seraient différentes.

Parmi les poids lourds des pays membres de l’UE derrière l’Angleterre et l’Allemagne, l’hexagone rapporte à l’Europe un PIB global à hauteur de 2421 milliards de dollars, soit 30% de son PIB annuel si la France la quitte.

Conséquences du FREXIT pour la France

Du côté de la France, sa sortie de l’UE ne sera pas sans conséquence. Très dépendant des pays européens, plus de 50% de ses importations sont européennes, la France doit rester vigilante. Voici ce qui pourrait se passer :

frexit et tvaDisparition du régime fiscal intracommunautaire

Lorsqu’un pays membre sort de l’Union Européenne ce qui n’a jamais été le cas avant le Brexit, il ne bénéficie plus du régime fiscal intracommunautaire. A titre de rappel, ce régime n’incombe l’exigibilité de la TVA qu’à l’acheteur, communément, on appelle cette forme de taxation la TVA intracommunautaire. Ne tenant également pas compte des franchises douanières, il permet d’éviter les longues formalités et procédures.

Si la France quitte l’Union européenne, les entreprises françaises auront de grandes difficultés lorsqu’elles effectueront des échanges commerciaux en Europe. Avec les barrières douanières, les marchandises à destination de l’hexagone auront du grand mal à circuler librement.

Complication de la résolution des litiges commerciaux

Même en étant membre de l’UE, il est déjà très difficile pour une entreprise française de gérer les conflits commerciaux avec une entreprise en dehors de la France mais membre de l’UE. Mais si elle n’en ferait plus partie, la résolution des litiges serait encore plus compliquée voire même impossible.

Les avis des français sur le Frexit

Contrairement aux britons, les français sont moins d’accord sur une éventuelle sortie de l’UE. En effet suivant un sondage TNS SOFRES commandé par le parisien, on a recensé que seulement 33% des français sont favorables à un Frexit, 45% sont contre et 22% sont dans le doute.

Géographiquement lié au continent Européen, il est très peu probable de voir la France quitter l’UE, même si la candidate du parti nationaliste Marine Le Pen ou encore François Asselineau promettent tout deux une sortie imminente en cas de victoire à l’élection de la présidence de la République Française.