Histoire

Démocratie électronique ou participation citoyenne en ligne, c’est un concept tout nouveau, qui soulève aujourd’hui de nombreuses controverses. Même si le principe est relativement récent, on note son développement à travers les époques, depuis les prémices à un apogée inévitable. L’étude de l’histoire de la démocratie électronique soulève bien des questions, quant à son origine, son avenir, mais aussi son intérêt, sans faire fi des réelles volontés politiques, ou des difficultés auxquelles elle est soumise.

Le balbutiement de la démocratie électronique

Selon les spécialistes en la matière, la démocratie électronique trouve son origine dans différentes sources et événements. L’écrivain Thierry Vedel,  auteur du livre “Le désenchantement démocratique” définit trois âges qui sont à l’origine de ce principe, et qui, malgré ce qu’on peut en croire, sont bien loin de l’apparition d’internet. Il s’agit avant tout de la cybernétique, par le souhait de créer des “machines à gouverner” dans les années 1950. La télévision, la radio, notamment par le souhait de faire participer les citoyens à l’échelle locale, dans les années 1970, constitue la seconde étape. La dernière et la plus décisive est celle de la diffusion d’internet dans les pays industrialisés, dans les années 1990.

Le présent de la démocratie électronique

En dehors des explications apportées par cet auteur, la démocratie électronique est aujourd’hui un concept qui fait couler beaucoup d’encres. On en parle un peu partout comme l’instrument politique de l’avenir. Plusieurs localités ont déjà aujourd’hui adopté des systèmes qui permettent une participation citoyenne électronique. Dans la ville de Césena, en Italie, la ville met par exemple en ligne depuis 2001, son plan annuel d’objectifs. Les internautes peuvent le commenter en ligne. En Estonie, le conseil des ministres est entièrement électronique, et permet d’élire des députés par internet.

Quid de son avenir

À la vitesse où vont les évolutions technologiques, on s’attend à ce que la démocratie électronique se démocratise. Les technologies existent aujourd’hui, et vont certainement se développer encore plus. Les listes de diffusion, les réseaux pair-à-pair, les wikis ou les forums internet n’en sont que des formes élémentaires. La question de la fracture numérique notamment de l’accès aux outils multimédia nécessaire à une telle institution trouve aussi aujourd’hui déjà des solutions. On peut en effet citer l’exemple de la ville de Jun, cité espagnole qui a comme crédo la “télédémocratie”, en faisant de l’accès internet un “droit de l’homme imprescriptible”.