Démocratie électronique et musique en ligne

La démocratie de manière générale, c’est également avoir accès à certaines informations facilement. Comme vu cette semaine dans cet article, le fait même de pouvoir se renseigner sur telle ou telle chose est un gage de « liberté ».

Et la musique dans tout ça ?

Très grand débat lorsqu’il s’agit de musique et d’Internet. Les dérives ces 10 dernières années du téléchargement illégal et les difficultés des gouvernements à faire appliquer la loi ont laissé peu de place aux acteurs honnêtes, souhaitant valoriser et avant tout respecter le travail des artistes, auteurs et compositeurs.

Mais les choses évoluent petit à petit. La fermeture de grandes plateformes de téléchargement telles que Megaupload il y a quelques mois et la facilité de plus en plus présente pour tous d’acheter légalement des morceaux à des prix très raisonnables laissent la place à de nouveaux acteurs. En effet les banques de musiques comme celle ci qui respectent le droit d’auteur européen existent bien et affichent une belle croissance ces 12 derniers mois. Le marché serait-il en train de se rééquilibrer ? L’égalité consommateur/artiste serait-elle en train de retrouver une seconde vie après 10 ans de déséquilibre flagrant ?

Comme le dit si bien le proverbe « La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres ».