Définition

La démocratie électronique est un processus, en principe, facile à appréhender, mais qui connait de grandes difficultés dans sa mise en place. Le principe n’est pas aussi récent qu’on veuille bien le croire. Les prémices, ainsi que les premières initiatives dans ce domaine datent en effet du tout début des années 1990, notamment le fameux projet de Ross Perot, candidat indépendant aux élections présidentielles des États-Unis en 1992. Le concept séduit, mais connait également ses détracteurs. Nous allons tenter de comprendre en quelques lignes la réelle définition de la démocratie électronique, ce qu’il peut apporter au monde, ainsi que les difficultés de sa mise en place.

Quid de la démocratie électronique

La démocratie électronique est un processus qui permet une participation directe des citoyens à la vie politique. Dans un système direct, les citoyens vont en principe, faire peser leur réelle volonté, avec ou sans l’intermédiaire d’un représentant. Ce large système fait appel à une infrastructure électronique et informatique, notamment internet, le plus large réseau déjà en place. À titre d’exemple, les particuliers peuvent ainsi faire valoir leur vote dans le processus législatif au niveau des différents parlements.

Ses atouts

Il existe plusieurs avantages à mettre en place un tel système. Il s’agit avant tout d’une accessibilité aisée. Les informations se partagent à une vitesse inégalée. Le citoyen lambda se tient ainsi informé de la vie politique de son pays, et peut éventuellement interagir. Contrairement à l’audimat d’une émission télévisée ou radiodiffusée, les réactions se font connaitre très vite.

On estime également qu’un tel processus serait un très bon atout pour pallier à l’abstention toujours croissante des jeunes aux différents processus politiques, notamment les élections. L’utilisation de ces mécanismes électroniques est plus familière à une population jeune, notamment dans les pays industrialisés,  et peut servir de motivation à une plus grande participation au processus électoral.

Les contraintes

Bien qu’on assiste désormais à une démocratisation d’internet, on est encore loin de s’en servir comme outil de la démocratie. Plusieurs contraintes techniques freinent encore aujourd’hui la mise en place d’une démocratie électronique. Les structures actuelles posent encore la difficulté de l’identification des citoyens, critère d’une très grande importance dans les processus électoraux, notamment pour le secret et l’unicité du vote.

Certains détracteurs arguent également la tendance vers le populisme et la démagogie, que peuvent engendrer de telles organisations.  On cite également le problème de la fracture numérique, notamment l’accessibilité aux médias nécessaire à la démocratie électronique.